le passeport pour l’autoconstruction

Les 9 étapes du passeport pour l’autoconstruction

Pour bien démarrer votre projet

Si vous vous êtes reconnu(e) dans les questions que l’on peut se poser quand on veut construire sa maison sois-même, le passeport pour l’auto-construction va répondre à vos attentes. Le passeport pour l’auto-construction regroupe un ensemble de services de proximité, qui sont souvent dissociés :

  • Informer et conseiller l’auto-constructeur en début de projet (pièges à éviter, faire les bons choix dès le départ, etc.)
  • Réaliser des plans compatibles avec l’ensemble de vos contraintes (budget, délais, etc.)
  • Générer les documents obligatoires tels que permis de construire, attestation de prise en compte de la réglementation thermique au dépôt de permis de construire, tests d’infiltrométrie
  • Éditer les devis des matériaux de gros œuvre et second œuvre, ouvrants, carrelage, revêtement de
    sol … et de vous ouvrir une porte de négociation sur les prix
  • Constituer le dossier qui vous permettra de solliciter les banques pour débloquer les prêts dont
    vous avez besoin (difficile à obtenir pour les auto-constructeurs)

Éviter les pièges de l’auto-construction

Ce passeport vous évitera d’aller de surprise en surprise en découvrant après coup ce qu’il fallait
savoir avant …
Ce passeport pour l’auto-construction validera, pour vous et avant la pose de la première pierre, la sécurité de n’avoir rien oublié et de bien maîtriser les coûts de votre projet. C’est ce que recherche le banquier qui vous accordera un prêt.
Attention : le passeport n’est pas une garantie de mission concernant le suivi de chantier et tous les problèmes qui peuvent en découler pendant et après. Nous vous conseillons de souscrire une «Dommage Ouvrage» auprès de votre assureur et de vérifier l’assurance décennale de chaque professionnel qui pourrait intervenir sur votre chantier.